Archives pour la catégorie A la Une

Conférence sociale ESS Normandie « Améliorer les conditions de travail dans l’ESS : le retour d’un enjeu central après la crise sanitaire ? » – 21 avril

Après l’enjeu du renforcement des modèles économiques, puis de la formation professionnelle, la troisième séance de cette conférence sociale sera cette fois-ci consacrée à l’amélioration des conditions de travail dans l’ESS.

Quel regard peut-on porter sur les conditions de travail dans l’ESS aujourd’hui ? De quels leviers d’amélioration les dirigeants et salariés disposent-ils pour développer la qualité de vie au travail au quotidien ? Quelles initiatives se développent en Normandie sur ces sujets pour progresser collectivement ? Autant de questions qui rythmeront cette conférence sociale régionale afin de définir des pistes d’actions à court et moyen terme pour l’ESS !

Avec notamment les interventions de Camille DUPUY, sociologue du travail au CNAM (Université de Rouen), Carole ACKERMANN, ergonome-contrôleuse de sécurité à la Direction des Risques Professionnels de la CARSAT, Nathalie DELALEAU, chargée de mission à l’agence régionale pour l’amélioration des conditions de travail (ARACT), Jean-Philippe GOUEL, médecin du travail, ainsi que des témoignages d’employeurs et de salariés de l’ESS.

Mercredi 21 avril 2021 de 14h30 à 17h
📝 Programme et inscription : https://lnkd.in/dXjEXZa

(Re) visionnez les précédentes conférences ➡️ https://lnkd.in/dsmrBJm

Alençon – Un site Internet pour valoriser l’insertion par l’activité économique

Dix structures d’insertion alençonnaises lancent le site Internet « Emploi insertion Alençon » destiné à mieux communiquer entre elles et à se faire connaître du grand public.

Sur ce site, associations, entreprises et particuliers peuvent trouver une présentation des structures d’insertion, leurs actualités, mais aussi des témoignages de personnes qui s’en sont sorties grâce à l’insertion par l’activité économique.

Les entreprises de la région qui recrutent peuvent y découvrir une banque de CV des personnes accompagnées. Ces CV sont anonymes, les recruteurs doivent contacter la structure d’insertion.

[webinaire] « L’ESS : la clé des possibles » – 07 avril

Dans un contexte inédit de crise sanitaire, mais aussi économique, sociale, climatique, l’économie sociale et solidaire (ESS) est-elle capable d’insuffler une transformation en profondeur de l’économie et de la société ? Pour Thierry Jeantet, auteur du récent ouvrage L’économie sociale et solidaire : la clé des possibles, l’ESS est déjà à l’œuvre, à toutes les échelles, pour répondre aux grands défis contemporains. Elle doit maintenant gagner en ampleur, se réformer, innover, pour entraîner la grande transition dont nous avons besoin, fondée sur des valeurs de solidarité et d’humanité.
Inscriptions : https://lnkd.in/df95hg5

Débat le 07/04 en visio. autour du livre de @thierryjeantet « L#Esss : la clé des possibles » avec Sylvie Errard CAE Crescendo,Pauline Effa Réseau Ess/Villes Cameroun,Aurélie Chompret asso Lecteurs , Denis Clerc Fondateur
@AlterEco_, RJoigne Directeur @CRESSNormandie

[Webinaire] Les « Assises du Microcrédit » le 14 avril 2021 de 10h à 11h30

Organisé par la Banque de France Normandie et la Direction Régionale Normandie Bpifrance. Au programme, 2 tables rondes « la dynamique économique des territoires », « la microfinance comme accélérateur de l’emploi ». Prix Banque de France 2021 du microcrédit accompagné.

Inscriptions : https://www.banque-france.fr/webform/webinaire-les-assises-du-microcredit

La direction générale du Trésor soutient et promeut le développement de l’ESS

Par décret du 25 mars 2021, la direction générale du Trésor soutient et promeut le développement de l’économie sociale, solidaire et responsable ainsi que les innovations qui y concourent.

Dans le contexte du développement de cette pratique, tant au plan international que sur le territoire national, la direction Générale du Trésor contribue, en lien avec les acteurs et administrations concernés :

  • à l’élaboration de la réglementation et du cadre prudentiel applicables à l’IIS ;
  • à la structuration de ces pratiques sur le marché français de l’IIS, notamment à travers deux chantiers : le pilotage national du dispositif de l’agrément « Entreprises Solidaires d’Utilité Sociale » (ESUS) et l’appui au développement des Contrats à Impact Social (CIS) ;
  • à la définition des modalités du soutien financier public, notamment en lien avec Bpifrance et la Caisse des dépôts et consignations, en vue du développement des entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) ainsi que de l’IIS.  

A l’échelle nationale, ces missions concourent à l’atteinte de trois objectifs principaux :

  • mieux identifier les entreprises solidaires, notamment en renforçant l’appropriation par les investisseurs du dispositif ESUS ;
  • accompagner la montée en puissance des investisseurs privés, spécialisés ou non, dans l’investissement à impact social. L’apparition des CIS en France constituent une illustration de cette montée en puissance ;
  • rendre plus efficientes l’orientation et la collecte de l’épargne longue à destination des entreprises solidaires.

Plus d’informations

Tribune des acteurs de l’ESS engagés dans la transition écologique. Loi Climat : honorons la promesse née de la convention citoyenne !

Le 29 mars commence au sein de l’Assemblée Nationale le débat en séance sur le projet de loi Climat et Résilience. Alors qu’il devait être, comme s’y était engagé le Président de la République, la transcription par la loi des propositions issues du long travail opéré par les 150 citoyens composant la Convention Citoyenne pour le Climat, il apparaît aujourd’hui comme en grand décalage par rapport aux ambitions exprimées dans cet exercice démocratique inédit. Les acteurs de l’ESS interpellent les pouvoirs publics pour qu’ils agissent plus fortement, plus rapidement, en commençant par ne pas faire du projet de loi Climat et Résilience une nouvelle occasion manquée.

Nul besoin, nous l’espérons, de rappeler l’urgence à agir ; malgré cela, comme l’ont signifié le Conseil Économique Social et Environnemental, le Conseil National de la Transition Écologique, le Haut Conseil pour le Climat, la société civile à travers les associations et les ONG et les citoyens membres de la convention eux-mêmes, le projet de loi ne permettra pas de tenir l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’au moins 40 % d’ici 2030 par rapport à 1990. L’Etat s’expose donc de nouveau à un risque de condamnation pour sa carence à respecter les objectifs qu’il s’est fixés en matière de réduction des GES.

Solidarité, économie circulaire, santé, éducation, culture, environnement… Dans tous ces secteurs, nous, acteurs, collectifs, entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS) démontrons au quotidien notre capacité à inventer de nouvelles réponses aux enjeux de mobilité, de consommation durable, de promotion des énergies renouvelables, ou encore d’insertion sociale et professionnelle. Le tout dans une visée de transformation de notre système économique et social, à l’appui de principes fondateurs, indissociables de la transition écologique, et plus encore leviers de sa réussite : entrepreneuriat du temps long, gouvernance démocratique, modèle économique caractérisé par la lucrativité limitée et l’orientation des bénéfices vers le financement de projets d’intérêt collectif.

Nous avons pleinement conscience du caractère critique de notre époque, de l’ampleur des menaces que fait peser le changement climatique sur notre avenir collectif, tandis que ne cessent de se creuser les inégalités sociales. Nous cherchons en ce sens à prendre toute notre part aux transformations de nos modes de vie, de consommation et de production, qu’il nous faut collectivement mettre en oeuvre pour réussir une transition écologique et solidaire.

Et nous interpellons les pouvoirs publics qui doivent agir plus fortement, plus rapidement, en commençant par ne pas faire du projet de loi Climat et Résilience une nouvelle occasion manquée.

Nous appelons donc à enrichir le texte qui est soumis à la représentation nationale. En renforçant la place de l’économie sociale et solidaire, pour favoriser le développement de nos modèles qui sont autant d’accélérateurs des dynamiques qui concilient résilience économique, justice sociale et exigence écologique. En oeuvrant davantage pour la justice sociale et environnementale, pour l’accès de tous à une alimentation de qualité, pour en finir avec les passoires thermiques. En accélérant le développement des énergies renouvelables citoyennes, en soutenant la structuration de filières agricoles basées sur des innovations agroécologiques, ou encore en favorisant le réemploi plutôt que le recyclage. En impulsant enfin dans nos politiques publiques d’indispensables mesures structurantes : une véritable éducation au développement durable, et une modification des normes comptables pour valoriser une nouvelle comptabilité écologique et sociale, condition nécessaire à une évolution en profondeur de notre système économique. En démontrant ainsi que l’on peut concilier concrètement et efficacement la réduction des inégalités sociales, la préservation des ressources communes, et la sauvegarde de la biodiversité.

Nous sommes convaincus que « le monde d’après » ne pourra se construire qu’en donnant les moyens aux citoyens de s’en emparer. C’est l’esprit de notre prise de position et de ces propositions. Les membres de la convention citoyenne ont ouvert une voie. Ne la refermons pas. Donnons à toutes et tous les moyens de la continuer, avec les entreprises de l’ESS.

Signataires : 
 
Jérôme Saddier, président d’ESS France
Amandine Albizzati, directrice générale d’Enercoop
Pierre-Eric Letellier, direction collégiale de l’Heureux Cyclage
Damien Forget et Sandrine Andreini, direction collégiale du RESSAC – réseau des ressourceries artistiques et culturelles
Olivier Schneider, président de la Fédération des Usagers de la Bicyclette
Suzanne De Cheveigne, présidente de l’Association nationale des Compagnons Bâtisseurs
Khaled Gaiji, président des Amis de la Terre
Hugues Sibille, président du Labo de l’ESS
Philippe Quirion, président du Réseau Action Climat
Arnaud Schwartz, président de France Nature Environnement

Plus d’informations

Collecter pour s’engager : prendre goût au bénévolat

Le 10 mars au Pôle Régional ESS à Hérouville-Saint-Clair une dizaine de jeunes résidents du foyer de jeunes travailleurs Horizons Habitat ont clôturé leur projet « FJT Solidaire : Collecter pour s’engager ». Ce projet, porté par l’URHAJ (Union régionale pour l’habitat des jeunes) et La Cravate Solidaire Caen, leur a permis de découvrir le bénévolat.

La démarche, pensée pour être une découverte du bénévolat associée à des temps de réflexion a débuté à l’automne 2020. Des séances de travail autour de la création d’outils de communication (tee-shirt personnalisés, tote-bag…), associés à une participation à une session de tri avec La Cravate Soldiaire ont ainsi été présentés sous forme d’une vidéo.

Les jeunes parlent aux jeunes :

 Tony Morin, un des jeunes du groupe, détaille : « Ce projet a agrandi mon réseau, m’aide dans mon travail de vendeur et me permet de me sentir utile. J’ai envie de continuer par rapport à ce que ça m’apporte. »

« On a remarqué que les jeunes ont envie de s’engager mais sans savoir comment faire, que beaucoup étaient au chômage, surtout en ce moment, et qu’ils avaient du temps », ajoute Gaëlle Desfontaines, chargée de mission pour l’URHAJ Normandie.

La rencontre et l’après :

L’Association Funéraire Normande (portage d’une coopérative funéraire et information des publics) , Castor méditatif (chantiers de construction de tiny houses), Surf rider (protection de l’environnement), Aroeven Normandie Caen et  l’Afev (Association de la fondation étudiante pour la ville) étaient présentes pour expliquer et proposer leur mission de bénévolat à Tony, qui rapportera ces éléments à ses co-résidents.

La chargée de mission conclut : « On ambitionne de faire grandir les jeunes. Le bénévolat est un excellent moyen d’avancer, il valorise un CV, des compétences et la personne. »

[Webinaire] Avoir 30 ans en 2030, ça ressemblera à quoi ? Les jeunes à la conquête de l’ESS ! – 31 mars

ESS France vous donne rendez-vous pour cette nouvelle agora de la République de l’ESS.

75% des jeunes pensent que l’Economie Sociale et Solidaire contribuera au changement de la société, et plus de 70% des jeunes placent le sens du métier parmi les quatre critères principaux de recherche d’emploi ! (chiffres opinion way et 20 minutes pour l’UDES).

Cet attrait pour l’ESS n’est pas nouveau, depuis des années, les jeunes s’organisent avec l’ESS pour s’engager, s’émanciper, faire évoluer leurs droits et construire des projets ! A l’école, au lycée, à l’université ou en tant que jeunes salariés et diplômés, les jeunes s’organisent via des coopératives, des associations, des mutuelles dédiées aux jeunes et gérées par les jeunes.

Alors qu’avoir 20 ans en 2020 n’est pas réjouissant, et si… ? avec l’ESS, avoir 30 ans en 2030 cela pouvait être synonyme de conquêtes ?

Venez échanger avec

  • Pauline Raufaste, Secrétaire générale du CJDES
  • Lilâ Le Bas, Présidente du groupe des Organisations Etudiantes et Mouvement de Jeunesse (OEMJ) au CESE
  • Fabrice Gouin, Fédération nationale des CUMA
  • Claire Thoury, Déléguée générale d’ANIMAFAC

Inscription obligatoire

Lancement du réseau ESS Elbeuvien – 25 mars à 9h30

Le lancement du réseau ESS Elbeuvien aura lieu le jeudi 25 mars de 9h30 à 11h. En présence de M. Djoudé Merabet, maire d’Elbeuf sur Seine, M. Abdelkrim Marchani, vice-président de la Métropole Rouen Normandie en charge de l’économie, l’attractivité, le numérique, l’Europe et l’international et M. Stéphane Martot, conseiller délégué à l’économie sociale et solidaire à la Métropole Rouen Normandie.

Cette dynamique, impulsée et soutenue par la ville d’Elbeuf et la Métropole Rouen Normandie, a été accompagnée par la CRESS Normandie (Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire).

« Dans le cadre d’une dynamique territoriale initiée fin 2019, nous, acteurs elbeuviens historiques de l’Economie Sociale et Solidaire, nous sommes mobilisés pour partager nos réflexions et enjeux pour le territoire.
Agissant depuis plusieurs années sur Elbeuf dans des champs d’action large, parfois complémentaires, nous nous connaissons, travaillons ensemble souvent dans le cadre de relations bilatérales pour accompagner les elbeuviens dans le cadre de démarches d’urgences sociales, d’insertion sociale et professionnelle ou encore d’accès aux loisirs ou à la culture.

La démarche collective a favorisé l’interconnaissance, confirmé nos valeurs communes et a été l’occasion de partager des enjeux et envies de coopérer au-delà des habitudes pour répondre de façon encore plus précises aux besoins des habitants et plus spécifiquement des personnes les plus défavorisées du territoire, notamment dans un contexte spécifique de crise Covid. C’est ainsi que nous avons opté pour la constitution d’un réseau d’acteurs ESS elbeuvien. » extrait de la Charte du Réseau ESS Elbeuvien.

Amicalement Vôtre, Anim’Elbeuf, Courses et Moi, CURSUS-AIPPAM, CS Lane, Envie-Boucle de Seine, IncubaStreet, MJC de la Région d’Elbeuf, Terraléo, Karine Caru-Thomas

Inscription

[Webinaires] Créer une entreprise en économie sociale et solidaire : programme du deuxième trimestre 2021

Créatrices de biens et de services indispensables à la société, les structures d’ESS offrent un modèle d’économie résiliente, solidaire et engagée.

Vous avez une idée de création d’entreprise d’économie sociale et solidaire (ESS) implantée en Normandie ? Votre projet propose des réponses aux enjeux de transition économique, sociale et environnementale : lien social, alimentation durable, transition énergétique, circuits courts, croissance durable, égalités, économie circulaire, éducation, ancrage local etc. ?

Participez aux webinaires organisés par la CRESS Normandie !
Contenu proposé :

  • Entrepreneuriat en ESS : définition, statuts…
  • Conseils méthodologiques pour la structuration des projets
  • Présentation des ressources d’accompagnement : parcours ESS « Ici je monte ma boîte », coopératives d’activité et d’emplois…
  • Partages d’expériences entre porteurs de projets
  • Échanges, questionnements divers

Informations pratiques :
Public : porteurs de projet (idée ou création d’entreprise)
Réunion en visioconférence (lien de connexion envoyé après validation de l’inscription). Inscription possible maximum 2 jours avant la session. 
👉Inscription gratuite obligatoire
Nombre de places limité

Programme :

  • 06/04 à 10h
  • 21/04 à 14h
  • 06/05 à 10h
  • 18/05 à 14h
  • 02/06 à 10h
  • 17/06 à 14h
  • 29/06 à 10h
  • 15/07 à 14h
  • 27/07 à 10h

Contact : CRESS Normandie : entreprendre@cressnormandie.org