Archives pour la catégorie Actualité

Appels à projets 2023 FDVA Normandie

Le Fonds de Développement de la Vie Associative (FDVA) mobilise 2 axes d’interventions : le soutien à la formation des bénévoles et le financement du fonctionnement ou des projets innovants.

Appels à projets 2023

FDVA 1 : Formation des bénévoles

Cet appel à projet régional 2023 concerne tous les projets de formations des bénévoles pour la Normandie.

FDVA1_Formation des bénévoles : note d’orientation 2023

FDVA 2 : Projets nouveaux et/ou innovants – Fonctionnement

Cet appel à projet régional 2023 concerne les projets nouveaux ou innovants et les projets de fonctionnement à caractère régional ou interdépartemental.

FDVA2 régional : note d’orientation 2023

Les projets départementaux

Pour les projets départementaux (fonctionnement, projets nouveaux ou innovants), se reporter aux appels à projets proposés par les Services Départementaux à la Jeunesse, à l’Engagement et aux Sports.

Vous trouverez ci-après les liens vers les sites départementaux pour les projets qui se déroulent dans un des départements normands :

  • Eure
  • Seine-Maritime
  • Les autres appels à projets départementaux sont en cours d’élaboration.

Appel à manifestation d’intérêt « Pôles territoriaux d’industries culturelles et créatives » jusqu’au 31 mars

Dans le cadre de France 2030 est lancé l’appel à manifestation d’intérêt « Pôles territoriaux d’industries culturelles et créatives ».

Doté au total de 46,8 M€, lancé par l’État dans le cadre de France 2030 et confié à la Banque des Territoires pour sa mise en œuvre opérationnelle, ce dispositif ambitieux soutient l’émergence d’initiatives mutualisées qui visent à structurer un écosystème territorial des industries culturelles et créatives (de type pôle, cluster ou hub d’entreprises).

La première phase de cette action prendra la forme d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) doté de 1,8 M€, qui doit permettre de mieux identifier les dynamiques territoriales en cours, et d’apporter un appui à la structuration d’un pôle territorial d’industries culturelles et créatives, via le financement d’ingénierie de projet.

Cet AMI s’adresse à des projets qui cherchent à bâtir ou à consolider la structuration de pôles organisés autour d’entreprises culturelles innovantes, de lieux culturels de diffusion, d’associations, d’établissements de formation et de recherche, et de collectivités territoriales.

Il vise à mesurer la mobilisation potentielle des différents acteurs du territoire, d’évaluer le niveau d’ambition des projets, et d’accompagner la structuration des initiatives. Il permettra ainsi d’identifier des futurs répondants à l’appel à projets de financement (phase 2) qui interviendra dans un second temps (printemps 2024), afin de soutenir le déploiement des projets de pôles les plus ambitieux et les mieux structurés (lauréats ou non de la phase 1).

Une attention particulière sera portée aux initiatives issues des secteurs des métiers d’art, du design et de la création de mode, ainsi qu’aux technologies du son et de l’image. Sont néanmoins éligibles les projets issus de tous les secteurs des industries culturelles et créatives.

Modalités de candidature

Le dépôt des dossiers de candidature pour cet AMI est ouvert jusqu’au 31 mars 2023 à 17h.

Le lien vers le dossier de candidatures de l’AMI

AMI Accélérer la transition alimentaire de la Banque des Territoires jusqu’au 17 mars

Dans le cadre du plan de relance, la Banque des Territoires intensifie son intervention sur la transition alimentaire en soutenant des projets visant à accélérer la transition vers une alimentation durable, saine et accessible à tous. Elle lance ainsi une 4e session pour son appel à manifestation d’intérêt (AMI) Accélérer la transition alimentaire.

Un fonds d’ingénierie et une enveloppe d’investissement en fonds propres et quasi-fonds propres

Le système alimentaire français fait face à un grand nombre d’enjeux de durabilité et de résilience (impact environnemental des pratiques agricoles et du transport des produits, érosion des sols et de la biodiversité, dépendance aux ressources fossiles, précarité d’une partie du monde agricole…), que la pandémie de Covid-19 a mis en exergue en 2020, en faisant réapparaître la préoccupation longtemps oubliée de la sécurité des approvisionnements alimentaires. 

Dans les territoires, de nombreuses innovations voient le jour, soutenues par les orientations stratégiques et réglementaires  en faveur de l’agroécologie et la reterritorialisation de l’alimentation. Pour favoriser le développement de ces projets et répondre à leurs besoins de financement, la Banque des Territoires mobilise, en complément des mesures du plan de relance gouvernemental, ses outils d’investissement en fonds propres et quasi-fonds propres. 

L’AMI a pour objectif de soutenir la transition de l’ensemble de la chaîne de valeur alimentaire, et notamment financer les projets issus des dynamiques de type Projet Alimentaire de Territoire (PAT). Il visera les projets suivants :

  • Projets de filières locales intégrées (production – transformation/préparation – distribution) ;
  • Outils de transformation : légumeries, conserveries, etc. ;
  • Plateformes logistiques et de stockage de denrées alimentaires ;
  • Plateformes de distribution B2B (notamment marchés d’intérêt local) ou B2C ;
  • Production agricole alternative et durable (permaculture, aquaponie,…) inscrite dans une démarche intégrée (de l’amont à l’aval de la chaîne de valeur) ;
  • Projets relevant de l’économie circulaire directement liés à la transition alimentaire (lutte contre le gaspillage alimentaire, etc.) ;
  • Lieux de cohésion sociale portant une dynamique forte liée à la transition alimentaire (tiers-lieux nourriciers, food-lab, food-studios, cuisines partagées, etc.)

Critères d’éligibilité à l’AMI 

Sont éligibles à cet AMI les structures qui placent l’utilité sociale au cœur de leur action : associations, coopératives, sociétés commerciales d’utilité sociale (ESS, ESUS, sociétés à mission, …), entreprises publiques locales, structures de l’insertion par l’activité économique et du travail protégé et adapté

Les projets devront présenter un modèle économique viable et un besoin de financement suffisant (de plus de 500 K€), pour envisager un co-investissement de la Banque des Territoires.

A titre d’exemples, la Banque des Territoires soutient la SCIC La Ceinture Verte dans la constitution d’une ceinture maraîchère sur l’agglomération Valence-Romans, l’association AFSAME, qui emploie des travailleurs handicapés et en insertion sur une activité de maraîchage biologique en Haute-Saône et qui a développé une légumerie favorisant les circuits-courts, ou encore la SAS Les Nouvelles Fermes, qui installe des fermes aquaponiques en zones urbaines ou péri-urbaines.

Informations pratiques

Prochain relevé de candidatures : 17 mars 2023
Les projets sélectionnés entreront dans le processus d’instruction en vue d’un investissement de la Banque des Territoires, après avoir bénéficié, s’ils le nécessitent, d’études complémentaires économiques, juridiques ou techniques. 

>> Pour en savoir plus et candidater à l’AMI : https://www.banquedesterritoires.fr/ami-accelerer-la-transition-alimentaire 

Appel à projets P’INS 2023 : le webinaire de lancement – 24 février

Depuis 2014, 59 structures de l’ESS ont été accompagnées par le programme P’INS dans leur projet de changement d’échelle. Vendredi 24 février, l’Avise et la Fondation Macif organisent un webinaire de présentation de leur appel à projets 2023. À cette occasion, les critères d’éligibilité et la démarche pour postuler seront détaillés par les pilotes du programme.

L’appel à projets P’INS pour la promotion 2023-2024 sera ouvert du 21 février au 21 mars 2023. Un webinaire de lancement sera organisé le vendredi 24 février pour présenter le programme et répondre aux questions des participants.

>>> Pour en savoir plus sur le programme P’INS

Déroulé du webinaire

Présentation du programme

  • Les objectifs et le contenu du programme P’INS
  • Les critères d’éligibilité de l’appel à projets 2023
  • La démarche pour répondre à l’appel à projets
  • Questions / réponses

Les pilotes du programme P’INS

  • L’Avise est une agence collective d’ingénierie pour développer l’ESS et l’innovation sociale en France et en Europe. 
  • La Fondation Macif accompagne et essaime des idées novatrices et des projets émergents dans quatre domaines : habitat, mobilité, santé, finance solidaire, en collaboration avec une pluralité d’acteurs publics et privés.

Informations pratiques

Date : vendredi 24 février 2023
Horaires : de 9h à 10h

>>> Inscriptions en ligne

[Upcycling] Développement et consolidation de vos activités en Normandie : un questionnaire et une rencontre – 02 février 2023 

Vous êtes nombreux, acteurs et actrices du réemploi en Normandie, à développer des activités d’upcycling ou l’envisager.

Upcycling :  création de nouveaux objets, à partir de biens ayant déjà été utilisés et destinés à être jetés, via un processus de création.

Il concerne souvent l’ameublement ou le secteur du textile, mais peut toucher à d’autres domaines : fabrication de bagagerie à partir de bâches publicitaires, création de bijoux à partir de divers matériaux…

Pour vos structures, l’upcycling est souvent une opportunité de développement intéressante, à fort potentiel d’impact. Mais l’activité n’est pas sans poser des questions en termes de modèle économique et de pérennisation des gisements et des débouchés.

Une action collective est en cours au plan national (DLA mené par l’AVISE), dont les résultats seront connus prochainement.

Les activités d’upcycling semblant se développer en Normandie, nous souhaitions vous interroger sur les éventuels besoins d’accompagnement régionaux sur le sujet.

Pour cela, 2 étapes :

  • Un questionnaire pour interroger vos pratiques actuelles, votre volonté de développement de l’upcycling, vos difficultés et votre besoin d’être accompagné.

Merci d’y répondre avant le 20 janvier 2023, il ne prend que 5mn !

Répondre au questionnaire

  • Une rencontre le jeudi 2 février 2023

de 9h30 à 12h30, au Pôle Régional ESS, 5 esplanade Rabelais 14200 Hérouville-Saint-Clair, pour :

  • faire le bilan de vos réponses aux questionnaires
    • faire le point sur l’upcycling, ses forces et ses faiblesses
    • envisager un éventuel dispositif accompagnement collectif régional

Inscrivez-vous dès à présent pour cette rencontre, à la fin du questionnaire !

Contact : CRESS Normandie – Magalie Petit – Chargée de mission économie circulaire

[AMI] Étude pour un schéma logistique et une organisation mutualisée entre acteurs de l’ESS pour le réemploi des matériaux du bâtiment avant le 12 février

ESS France et les CRESS des régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne et Normandie lancent un appel à manifestation d’intérêt pour réaliser une étude technique sur les besoins logistiques afin de structurer la filière de réemploi des matériaux du bâtiment en régions.

Objectif stratégique de l’étude

Développer des solutions collectives et un schéma de coopération entre acteurs de l’ESS, pour les activités de logistique et de stockage, afin de répondre aux enjeux de développement et de massification du réemploi des matériaux du bâtiment.

Déroulé de l’étude : sur une période de 6 mois

  1. Une phase de diagnostic
  2. Une phase de construction de scénarios de coopération pour la structuration de la filière à l’échelle de chaque région

Périmètre

Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne, Normandie

Comment répondre à l’AMI ?

Télécharger le cahier des charges de l’étude.

Les bureaux d’études et consultants intéressés pour candidater à cette étude devront adresser leur réponse par mail à a.medieu@ess-france.org avant le 12 février 2023 à 19h.

Cette étude démarrera début mars 2023 et sera conduite jusque fin septembre 2023.

‼️ ANNULÉ ‼️Groupe de travail régional « Réemploi des jeux et jouets » – 02 février 2023

La CRESS Normandie et le Collectif Régional des Ressourceries et Acteurs du Réemploi ont organisé, en 2022, deux temps sur le thème du « Réemploi des jeux et jouets » :

  • un webinaire d’information et d’échange
  • puis un groupe de travail régional, afin de travailler collectivement sur les enjeux de la seconde de vie des jouets, à l’aube de transformations importantes avec la mise en place de la filière à Responsabilité élargie des producteurs.

Les travaux se poursuivent en 2023 avec un groupe de travail le 02 février de 14h à 16h30 – Dans les locaux du Pôle Régional de l’ESS – Espaces Malraux 5 Esplanade Rabelais 14200 Hérouville-Saint-Clair

Au programme :

  • Point d’information sur la filière REP Jouets
  • La commande publique responsable : construire une offre mutualisée ?
    • Témoignage de deux collectivités locales sur leurs pratiques et leurs besoins
    • Atelier de travail sur les conditions de mise en place d’une offre mutualisée en Normandie
  • Un regroupement territorial des acteurs : quel objectif ? comment ?
    • Echanges autour du besoin de se regrouper par territoire

Inscriptions

Ce groupe de travail est ouvert à toute association, structure ou porteur de projet en ESS impliqué dans la collecte, le tri, la distribution solidaire et plus globalement la seconde vie des jouets.

Concours de La France s’engage jusqu’au 19 janvier

Destiné aux structures d’intérêt général à fort impact social, le concours de La France s’engage sélectionne tous les ans une quinzaine de projets lauréats, qui bénéficient pendant 3 ans d’un label, d’une dotation financière jusqu’à 300 000 € et d’un accompagnement dédié au changement d’échelle !

Vous êtes une association, une fondation, un fond de dotation, une entreprise ou coopérative agréée ESUS ? Vous portez un projet à fort impact social qui a démontré la preuve de son efficacité et vous souhaitez l’essaimer sur de nouveaux territoires ? Proposez votre projet jusqu’au 19 janvier 2023 !

Candidater

Appel à projets Rouen Transitions ESS jusqu’au 10 février

Proposée depuis 2017 par la Ville, cette démarche d’accompagnement permet de valoriser des projets innovants en ESS (Economie sociale et solidaire).

Il s’adresse à des associations, œuvrant déjà dans l’ESS, ayant une activité à Rouen ou rayonnant sur le territoire de la Ville.

Cette initiative vise à favoriser l’émergence de porteurs de projets locaux, issus d’une autre économie, contribuant au développement local, durable et solidaire, et ce, dans de nombreux secteurs d’activités comme l’insertion sociale, la lutte contre les inégalités, le logement, le développement durable, la transition écologique.

Sélectionnées par un jury composé d’élus et de personnalités qualifiées, les associations lauréates recevront, en plus de la subvention, un accompagnement personnalisé de la Ville pour porter leur projet et valoriser leurs initiatives.

Candidater

Conférence « Engagés pour les 1000 premiers jours de l’enfant » – 24 janvier – Caen

Les 1000 premiers jours de l’enfant représentent un enjeu majeur de santé publique. La Mutualité Française Normandie organise une conférence ouverte à tous sur cette thématique le 24 janvier 2023 à 16h30 au Cinéma Pathé des Rives de l’Orne à Caen.

La période des 1000 premiers jours de l’enfant (de la grossesse aux 2 ans de l’enfant) est une phase cruciale pour son développement, tant sur les aspects sociaux, cognitifs et affectifs que sur les aspects environnementaux du fait de l’exposition précoce à certains polluants.  

C’est pourquoi des appels à projets ont été lancés dans les territoires à la demande du gouvernement. En Normandie, le projet « Jeunes Parents Santé Environnement » porté par la Mutualité Française Normandie depuis 2013 a été retenu dans le cadre de l’appel à projet conjoint de l’ARS Normandie et de la DREETS.

En plus de renforcer ce projet qui vise à créer un socle commun de connaissances des professionnels de la périnatalité et de la petite enfance notamment sur les enjeux d’un environnement sans polluants pour la femme enceinte et le jeune enfant, ce fut une belle opportunité pour expérimenter des projets territoriaux s’inscrivant dans une démarche de Réseau Territorial de Promotion de la Santé.

Cette conférence sera donc l’occasion de présenter les 1000 premiers jours de l’enfant : du concept scientifique à l’action et du chantier national aux dynamiques territoriales avec l’intervention de Mayalen Iron, Directrice de projet 1000 premiers jours de l’enfant au Ministère des solidarité et de la santé.

Pour illustrer ces dynamiques, Lore Delalondre, Coordinatrice régionale Prévention et Promotion de la Santé à la Mutualité Française Normandie et Géraldine MARIE, Responsable Activité Enfance Famille du Pôle accompagnement à la Mutualité Française Normandie SSA (Services de Soins et d’Accompagnement) présenteront l’implication de la Mutualité Française Normandie en matière de prévention et d’accompagnement de la périnatalité et de la petite enfance.  

Informations et inscriptions