Dispositif de Transfert de Savoir-Faire entre acteurs / actrices des musiques actuelles – Appel à projet

Le ministère de la Culture/direction régionale des affaires culturelles de Normandie, le Centre national de la musique (CNM), la Région Normandie, les départements de l’Eure, de l’Orne et de la Manche, grâce à l’appui technique du réseau RMAN et de l’agence le FAR, confirment cette année à nouveau leur mobilisation aux côtés des acteurs de la filière, particulièrement dans le contexte de crise sanitaire que connaît le pays.

Le contrat normand qui vient de s’achever (2018-2021) a permis d’aider 103 projets et lancer une mesure de Transfert de Savoir-Faire, validée en 2021 pour un déploiement en 2022. Cette mesure vous est présentée ici.

En 2022, un contrat de filière musiques actuelles de préfiguration en Normandie permettra la continuité de l’engagement commun vis-à-vis des acteurs de la filière à travers des appels à projets au printemps, tout en créant les conditions d’une réflexion partagée pour bâtir le cadre d’intervention du contrat 2023-2026. La gouvernance sera élargie dès 2022 à des nouveaux partenaires : le Département de la Seine-Maritime, la Ville de Caen, la Ville du Havre ainsi que Rouen Métropole.

La Chambre Régionale de l’ESS (CRESS) a notamment pour objectif d’accompagner la montée en compétences des structures d’utilité sociale, dont les acteurs.trices de la culture font pleinement partie. Elle promeut également un recours accru à la coopération pour répondre aux enjeux de développement des acteurs de l’ESS. A ce titre, la mutualisation des expertises permise par le dispositif de TSF s’inscrit parfaitement dans sa logique.

Acteurs et actrices des musiques actuelles en Normandie, vous identifiez un besoin d’appui sur un sujet opérationnel lié à votre activité ou à la gestion de votre structure ? Vous pouvez désormais mobiliser un dispositif de transfert de savoir-faire qui vous est dédié.

Présentation :

Le Transfert de Savoir-Faire entre les acteurs.trices des musiques actuelles permet de créer un maillage des compétences et favorise la transmission entre pairs.

Il permet d’impulser une montée en compétence générale du secteur, de favoriser des partenariats entre les structures et d’apporter une réponse rapide et opérationnelle aux besoins d’appui des professionnel.le.s

Le principe 

Mettre en lien des professionnel.le.s ayant un besoin d’appui opérationnel avec des pairs ayant les savoir-faire correspondants. Une structure ressource est identifiée pour transférer un savoir, le ou la professionnel.le bénéficiant du transfert accroit ses compétences sur le sujet identifié.

Les bénéficiaires du dispositif sont les salarié.es des structures actives dans le champ des musiques actuelles.

Les objectifs du dispositif sont les suivants :

  • Apporter une réponse simple et opérationnelle à des besoins précis
  • Favoriser la montée en compétences des professionnel.le.s
  • Favoriser la mise en réseau et la coopération des professionnel.le.s
  • Valoriser les savoir-faire existants des acteurs et favoriser leur diffusion

Les thématiques pouvant être abordées dans le cadre du transfert de savoir-faire sont multiples :

  • Des sujets liés aux différents domaines d’activités du secteur des musiques actuelles (ex : organisation de concerts, production de tournées, production phonographique, diffusion de contenus audio et vidéo, accueil en répétition, en résidence, en enregistrement, enseignement artistique etc…)
  • Des sujets de pilotage de projet
  • Des sujets d’organisation interne
  • Des sujets de communication
  • etc…

Dédommagement / Rétribution :

La structure employeuse du / de la « professionnel.le ressource » bénéficie d’une indemnisation forfaitaire pour le temps consacré au transfert de ce savoir-faire.

Le fonctionnement :

  • Pour solliciter le dispositif, les candidat.e.s remplissent le formulaire ici
  • Un chargé de mission de la CRESS les recontactera pour préciser le besoin identifié
  • Si l’engagement dans le dispositif est validé, un.e « professionnel.le ressource » est identifié.e conjointement et contacté.e par la CRESS pour valider son intervention et en préciser les objectifs
  • Une convention tripartite est signée sur cette base et le transfert peut démarrer

Les demandes seront étudiées par la CRESS au fil de l’eau.

Une question : écrivez à guillaume.viandier@cressnormandie.org