Archives pour la catégorie Non classé

Contrats aidés : 1 an après, quel impact pour les associations ?

A l’occasion de la présentation du budget 2019, Le Mouvement associatif publie une note faisant le bilan, un an après, de l’impact sur les associations du gel des contrats aidés.

3 chiffres pour résumer ce bilan :

  • 1,3 milliards d’impact budgétaire pour les associations
  • 60 000 emplois aidés menacés en 2018
  • +15% d’associations employeuses ayant disparu

Dès janvier 2018, et faisant suite au rapport Borello, les Parcours Emploi Compétences (CUI-PEC) ont remplacé les anciens contrats aidés (CUI-CAE). Depuis janvier, la mobilisation de ces nouveaux contrats par les associations est à la traîne : 40 451 embauches en CUI-PEC en mai 2018 soit 20% de l’enveloppe consommée contre une enveloppe consommée à 40% environ l’année précédente à la même période avec les anciens contrats aidés. Le phénomène habituel de montée en puissance progressive d’un nouveau dispositif ne se produit pas pour les CUI-PEC, et ce pour plusieurs raisons :

  • Un taux moindre de prise en charge par l’Etat
  • L’obligation renforcée de formation mais sans financement
  • La non adaptation de ces contrats pour un certain nombre de publics
  • Des arrêtés préfectoraux plus restrictifs que le cadre national
  • De facto, un accès limité à certaines associations ayant les moyens humains et financiers pour financer le reste à charge de ces contrats

En conséquence, le Mouvement associatif demande une vraie politique de soutien à l’emploi associatif :

->  Parce que notre valeur ajoutée pour la société, c’est le projet associatif
->  Parce que le secteur associatif contribue à l’économie française et est une part de notre modèle social et démocratique
->  Parce que 5 rapports parlementaires, commandités par le gouvernement ou issus de concertation convergent vers un soutien direct aux emplois associatifs au regard de leur utilité sociale

Cette politique de soutien à l’emploi associatif doit se matérialiser dès le projet de loi de finances 2019 via l’instauration d’une ligne budgétaire permettant d’appuyer les projets associatifs via le financement de 38 000 emplois socialement utiles.

 

Conférence « Emploi et handicap : explorer la notion d’inclusion pour aller plus loin » – 11 octobre – Rouen

Le 11 octobre à Rouen, l’Agefiph, en partenariat avec le journal Le Monde, organise une conférence sur le thème « Emploi et handicap : explorer la notion d’inclusion pour aller plus loin ».

Les intervenants :

  • Alexis Hanquinquant, double champion du Monde, d’Europe, et de France de paratriathlon
  • Romain Brifault, styliste-créateur et fondateur du mouvement « Pour une mode sans différences »
  • Chantal Nallet, conseillère d’animation sportive à la Direction Départementale de la Cohésion Sociale 76
  • Philippe Mazereau, professeur émérite au CIRNEF

Inscription en ligne

Informations pratiques :
JEUDI 11 OCTOBRE 2018
De 9h à 11h30
Auditorium du Village by CA
107 quai Jean de Béthencourt – ROUEN

 

Le MOOC : La SCIC, une coopérative au service des territoires

La troisième édition du MOOC des SCIC est lancée. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 13 octobre.

Cette formation a pour objet de faire découvrir la SCIC : ses principes de création et de fonctionnement, le panorama des Scic existantes, leur potentiel de développement. Et aussi les modalités de coopération entre collectivités locales et Scic.

 S’inscrire

Collecte au profit de l’Association des Femmes et Familles en Difficulté – 3 et 10 octobre – Le Havre

Les stagiaires en Contrat d’Accès à la Qualification d’Éducation et Formation du Havre travaillent actuellement sur un projet collectif d’économie sociale et solidaire: 2 journées de collecte au profit de l’AFFD (Association des Femmes et Familles en Difficulté) en magasin Carrefour et dans les locaux d’Éducation et Formation du Havre.

L’association demande essentiellement des produits d’hygiène, des produits alimentaires non périssables et des vêtements avec la nécessité de récupérer en priorité :

– tous types de vêtements : homme femme et enfant

– pour 100 personnes ayant-droit en permanence

Une co-présidence paritaire pour l’observatoire de l’égalité femmes-hommes dans l’ESS

Le premier comité de pilotage de l’observatoire de l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’ESS s’est tenu le 21 juin dernier. Composé des pouvoirs publics, des représentant.e.s des différents réseaux de l’ESS et des institutions sur l’égalité femmes-hommes, ce comité a permis de valider la feuille de route de l’observatoire et de définir les premières actions à engager : création d’un centre de ressources, réalisation d’un panorama des chiffres clés, identification et diffusion de bonnes pratiques (mixité des métiers, parité, égalité professionnelle,…), remise du prix égalité dans le cadre du mois de l’ESS. Afin d’assurer l’animation et le suivi des travaux de l’observatoire, le CNCRESS a le plaisir d’officialiser la co-présidence de l’observatoire portée par Marie Leclerc-Bruant, responsable du marché ESS du réseau Caisse d’épargne et Jérôme Voiturier, directeur général de l’Union Nationale interfédérale des œuvres et organismes privés non lucratifs sanitaires et sociaux (UNIOPSS).
Créée en 1947, l’Uniopss représente, soutient et rassemble les acteurs et actrices associatifs des secteurs sanitaire, social et médico-social. Présente sur tout le territoire au travers d’un réseau d’unions régionales et d’une centaine de fédérations et d’associations nationales, l’Uniopss regroupe 25 000 établissements, 750 000 salarié.e.s et un million de bénévoles et est membre du Mouvement Associatif. Créée en 1818, la Caisse d’Epargne est un partenaire historique des acteurs de l’ESS dont elle partage, en tant que banque coopérative régionale, les valeurs et l’engagement au cœur des territoires. Avec 200 000 associations clientes, dont 20 000 structures employeuses accompagnées par des conseiller.ère.s dédié.e.s, la Caisse d’Epargne est depuis plusieurs années un financeur majeur de l’ESS.
A propos de l’observatoire de l’égalité entre les femmes et les hommes de l’ESS :

Conformément aux préconisations du premier rapport triennal sur l’égalité femmes-hommes dans l’ESS adopté le 7 février 2017 par le Conseil Supérieur de l’Économie Sociale et Solidaire (CSESS), l’observatoire de l’égalité femmes-hommes vise à répondre à deux enjeux : rendre visible l’égalité femmes-hommes dans l’ESS et permettre une meilleure appropriation du sujet auprès des réseaux et entreprises de l’ESS pour favoriser le changement des pratiques de manière durable.

 

Les membres du comité de pilotage : Haut-commissariat à l’ESS et à l’innovation sociale, Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, Service droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes (SDFE), Conseil supérieur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, Commission égalité femmes-hommes du Conseil supérieur de l’ESS (CSESS), ESS France, Collectif FemmESS, Mouvement Associatif, Mouvement des entrepreneurs sociaux (MOUVES), Mouvement pour l’économie solidaire (MES), Centre français des fondations (CFF), Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (UNIOPSS), Confédération générale des SCOP (CGSCOP), Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (UDES), Coop FR, Agence pour l’emploi des cadres (APEC), Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA), Fédération nationale des Caisses d’Epargne, Direction du Développement Caisse d’Epargne (BPCE)

 

Contact : Lisa Pleintel, cheffe de projet de l’observatoire de l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’ESS lisa.pleintel@cncres.org – 01.49.88.52.50.

25 septembre 2018
CNCRESS

Les rencontres de l’emploi associatif – 11 octobre – Rouen

L’Association Profession Sport et Loisirs 76 organise un temps d’échanges sur les actualités de la rentrée 2018 pour le monde associatif : prélèvement à la source, financement, aides à l’embauche, communication… des experts répondront sur ces sujets.

A Rouen le jeudi 11 octobre 2018

Au programme :

  • stands d’information regroupant une dizaine de structures / têtes de réseau :  venez échanger, vous renseigner, découvrir
  • tables rondes thématiques d’une durée de 45 minutes

Entrée libre, de 15h à 19h dans les salons du Kindarena de Rouen.

Vous pouvez vous inscrire en suivant ce lien ou nous contacter directement au 02 35 58 16 08.

Soirée débat sur la consommation responsable – 12 octobre – Sourdeval

Le Centre Social Forum du Mortainais organise le Vendredi 12 octobre 2018 à 20H30  à Sourdeval (salle Cinéma Le Rex -15 rue Saint Martin) une soirée débat grand public sur la thématique de la consommation responsable, animée par l’Association Normandie Equitable.

Face aux défis sociaux et environnementaux auxquels notre société doit faire face chaque jour, il devient urgent de changer les comportements de consommation.

L’association Normandie Equitable, collectif de professionnels engagés pour une économie locale et responsable, rassemble des artisans, des producteurs, des transformateurs et des prestataires de services. Autant d’acteurs qui repensent leurs métiers au regard d’engagements en faveur d’une société plus juste et plus respectueuse de l’environnement. Gestion des ressources, répartition des richesses, relocalisation de l’économie, circuits courts, représentent les valeurs qui définissent la consommation responsable et qui prennent vie au sein de ces structures « atypiques ».

Venez découvrir des entrepreneurs qui s’engagent et des pistes d’actions pour agir à votre tour au quotidien.

« Parce qu’il n’est pas plus compliqué et plus cher de consommer autrement »

Pour tout renseignement, merci de contacter le Forum du Mortainais (Aurélie DUPORT, Référente Famille) au 02.33.19.08.98.

Retour sur les travaux de l’Assemblée générale de la CRESS Normandie

L’Assemblée générale de la Chambre Régionale de l’Économie Sociale et Solidaire (CRESS) de Normandie s’est tenue le 13 septembre 2018 à Honfleur en présence de plus de 70 acteurs de l’ESS. Ce fut l’occasion de travailler sur un dépôt de candidature collective à l’AMI « Territoires French Impact » et sur la mise en œuvre d’un réseau normand d’ambassadeurs de l’ESS.

La matinée était consacrée à l’Assemblée générale. Les rapports d’activité et financier 2017 ainsi que les orientations 2018 de la CRESS Normandie présentés par Monique Lemarchand, présidente de la CRESS Normandie, ont été adoptés à l’unanimité.

L’occasion pour Monique Lemarchand de revenir sur 2017 et de mettre au cœur de son rapport moral le terme de coopération « cher à l’ESS et à la CRESS ». « La coopération dans la façon de faire de l’économie : (…) L’ESS fait tous les jours la démonstration de l’efficience de la coopération. »

« Coopération est aussi le maître mot de l’action de la CRESS. (…) Coopération avec les pouvoirs publics pour co-construire les politiques publiques envers les porteurs de projets et entreprises d’ESS. Coopération également entre acteurs de l’ESS qui passe notamment par l’animation des adhérents au sein de la CRESS pour appuyer le rôle de chef de file de l’ESS en région de la CRESS. »

La Présidente a annoncé les enjeux de la CRESS Normandie pour 2018 :

  • Continuer le travail de renforcement d’adhésion à la CRESS et le sentiment d’appartenance à l’ESS
  • Mobiliser autour de la 11ème édition du Mois de l’ESS en novembre
  • Mobiliser autour de l’organisation du 1er Forum normand de l’orientation, l’emploi, les métiers et la formation qui aura lieu le 11 décembre 2018 à Rouen. Les acteurs de l’ESS sont conviés à une réunion préparatoire de lancement du projet le 19 octobre de 10h00 à 12h00 dans l’amphithéâtre de la Cité des métiers.
  • Participer à l’animation du Pôle ESS à Hérouville-Saint-Clair (la CRESS emménagera en janvier 2019)

Lynda Lahalle, Conseillère Régionale déléguée à l’ESS, a réaffirmé l’engagement de la Région auprès de la CRESS et dans l’ESS.

Les travaux de l’après-midi ont porté sur deux thèmes :

Ces travaux en ateliers ont permis aux acteurs normands de l’ESS d’échanger, de co-construire et de faire des propositions collectives pour ces deux projets importants de la vie de l’ESS régionale.

Europe, le rendez-vous des associations – 16 octobre – Rouen

15 réseaux associatifs de Normandie joignent leurs forces pour donner la parole aux associations. Les 70 000 associations actives en Normandie sont invitées à prendre part à ce débat : De quelle Europe veulent les associations ?

Mardi 16 octobre Grands Salons de la Préfecture de Région, Place de la Madeleine à Rouen de 13h30 à 17h30

Inscription obligatoire :
http://bit.ly/consult-europe

L’ESAT ACAIS publie une bande dessinée sur le recyclage

Une bande–dessinée sur le thème du recyclage avec et pour les travailleurs d’ESAT.

Association citoyenne, l’ACAIS considère que le respect de l’environnement et la promotion d’une politique de développement durable constituent des objectifs étroitement liés à ses valeurs.

Aussi l’ACAIS a-t-elle souhaité promouvoir le développement durable au sein de l’ensemble de ses services.

Fort de cet engagement, l’ESAT de l’ACAIS a créé en 2014 un groupe-projet « Développement durable ». Ce groupe, composé de dix travailleurs handicapés, est animé par deux salariées, une monitrice d’atelier et la directrice de l’établissement.

Le groupe-projet propose des actions concrètes favorables à l’environnement en suivant sept axes stratégiques : patrimoine naturel et biodiversité, consommation durable, diversité culturelle, transports, climat, santé, bien-être.

Cette instance vise également à stimuler la participation des travailleurs handicapés à l’animation de l’établissement et à favoriser l’exercice de leur citoyenneté.

Depuis 2014, le groupe-projet s’est fortement mobilisé autour de la création d’objets artisanaux, créés à partir de matières premières recyclables (bois, tissus, papiers, plastiques…). Nos produits surcyclés sont vendus dans et hors l’établissement à l’occasion de ventes éphémères.

L’établissement a pu ainsi s’ouvrir sur son environnement ; les actions menées depuis la mise en place du groupe-projet sont sources de lien et de reconnaissance pour les travailleurs handicapés.

Enrichis par cette expérience, nous avons constaté, toutefois, que le concept de développement durable et les notions plus spécifiques de gestion des déchets, de consommation responsable, d’économie circulaire, étaient difficilement accessibles à des personnes déficientes intellectuelles.

Afin de ne pas rester sur ce constat, nous avons souhaité créer un support de médiation, visuellement attractif et pédagogique, adapté aux travailleurs accueillis à l’ESAT, quelle que soit leur pathologie.

L’accueil d’un jeune en service civique, Antoine LELOUTRE, présentant une double compétence dans l’enseignement et le dessin, a déclenché le projet de bande dessinée.

Nous y avons associé les travailleurs de l’ESAT tout au long de sa réalisation. L’illustration des thèmes du travail, de la famille, de la société, de l’éducation et de l’environnement a nécessité un travail conséquent.

Les travailleurs ont participé à la création des personnages, tout comme leurs caractéristiques (âge, genre, métier…). L’apparence physique (visage, poids, taille) a d’ailleurs été au cœur de leurs préoccupations.

Pendant les huit mois de réalisation de cet ouvrage, rencontres et échanges animés se sont succédés.

Nous avons recherché ce qui fait sens, partagé nos regards pour créer des personnages et une histoire commune.

La réalisation de cette bande dessinée vient conforter quatre ans de travail au service de la citoyenneté des personnes accueillies.

Prix de vente : 10 € hors frais de port.
Pour toute commande, merci de bien vouloir contacter le secrétariat de l’ESAT à l’adresse mail suivante : s.prost@acais.fr